Des enfants ultrasensibles génétiquement modifiés pour le combat.
 

Partagez | .
 

 You are my little sunshine [Lana] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Diana Luyen
Fais de moi ton maître, et donne-moi ton don !

Messages : 425
Date d'inscription : 04/02/2012
Localisation : Dans le Centre --'

Feuille de personnage
Eelut : Gerbay (un Tamia Rayé)
Âge du personnage : 23 ans
Section:

MessageSujet: You are my little sunshine [Lana] [Fini]   Mer 29 Aoû - 12:30




Je m'arrête devant la porte entrouverte et expire lentement. Tout va bien se passer, tout se passe toujours bien avec Lana. Presque. Je pousse la porte et aussitôt les discussion cessent ; une marre de petites filles de sept à dix ans tournent la tête vers moi. J'exagère un peu, il doit y en avoir une dizaine seulement, ou peut-être un peu plus. Je les balaye une à une du regard, dans l'espoir de trouver Lana. Coup de chance, elle est présente ! Je croise son regard et, sans la quitter des yeux, commence à parler.

- Bonjour les filles. Pourriez-vous sortir s'il vous plait ? Si on vous demande, vous direz que Diana -Luyen- vous a autorisé à sortir.

Elles me sourient et sortent, presque en courant, pour me laisser seule avec Lana. De peur qu'elle ne les suive, je l'arrête :

- Non, attends Lana. (Je marque une pause.) Il faut que je te parle.

Je viens m'asseoir sur un lit, qui semble être le sien et lui prends les mains. J'hésite une demi-seconde, avant de la prendre dans mes bras. Je ferme les yeux, inspire lentement, puis la lâche et lui reprends les mains. Je lui souris ; elle a l'air en pleine forme, heureuse, joyeuse, radieuse. Comme d'habitude.
Par où commencer ? Je ne peux pas lui dire ça comme ça, hop, c'est beaucoup trop sérieux.


Le plus gros s'est passé lundi, après mon premier cours avec Léandre qui, en plus de se finir étrangement, s'était déroulé bizarrement parce que j'avais justement pensé à Lana. J'avais réussi à avoir, par le biais d'un Surveillant, le dossier de la petite Lana. Lana Essy. J'y avais découvert des faits troublants qui, honnêtement, m'avaient marqués. Je me suis ensuite dit qu'ils s'étaient peut-être trompé, alors j'ai décidé d'aller faire des tests d'ADN ; de sang plutôt. Ça aussi, ça a pris du temps. Avoir un échantillon de mon propre sang était assez simple, il suffisait de prétendre que je voulais voir mes gênes... N'importe quoi aurait suffi aux professeurs pour m'en donner. Mais avoir un échantillon du sang de Lana, même en étant une vieille élève bien connue, s'est révélé beaucoup plus compliqué. Je ne pouvais pas prétendre "vouloir voir les gênes d'une gamine de huit ans". Quoique, ça aurait peut-être marcher. Quoiqu'il en soit j'avais, après pas mal de jours - bien deux ou trois semaines voir quatre -, réussi à réserver une Salle de Sciences, avec le matériel nécessaire pour effectuer les tests de sang.

Je ne sais pas ce que j'aurais préféré après ça ; ne jamais avoir appris à en faire et ne jamais avoir eu le dossier de Lana entre les mains, ou au contraire devais-je prendre ça comme une bonne nouvelle ? C'en était une, évidemment. Mais dur, très dur à apprendre et à accepter. Alors comment une petite fille de huit ans allait-elle comprendre ?
Je ne m'étais jamais vraiment sentie seule, bien qu'un petit frère ou une petite soeur m'avait bien plus comme idée quand j'étais plus petite, mais savoir que j'avais quelqu'un, de ma vraie famille était tout de même... rassurant ? J'ai dû refaire le test une bonne dizaine de fois, pour me convaincre moi même. Mais non, il n'y avait pas d'erreurs, il ne pouvait pas y en avoir. Lana était bien ma demi-sœur.

Le lendemain, en fin d'après-midi, je discutais avec quelques personnes de mon âge quand j'ai vu Léandre traverser la cour. Moi qui étais dans mes pensées - Lana, évidemment - je me suis bien vite réveillée quand mon cœur a fait un bond dans ma poitrine. J'ai tout oublié en une seconde et je me suis approchée, en faisant comme si je ne l'avais pas vu et passais devant lui, par hasard. Heureusement et j'en étais très contente, il m'a adressé la parole en premier. Un dîner. Il m'invitait à dîner. Second bond de mon coeur, j'ai accepté ; c'était pour jeudi soir.
Dans un état d'euphorie totale, j'ai eu vite fait de me souvenir des autres derniers évènements. Et j'ai décidé de parler à Lana avant ce rendez-vous. Mercredi, en somme.


Je lève la main vers ses deux longues tresses de cheveux blonds, comme moi, et en caresse une. C'est mignon, ça lui va bien.
Je m’éclaircis la gorge et me lance, doucement :

- Lana, est-ce que tu connais un peu les membres de la famille que tu peux avoir ? Soeur... cousine... demi-soeur... tout ça.

Si ça se trouve, elle n'était pas tant au courant que ça. J'espère quand même que si ; comment expliquer qu'une demi-sœur est une fille qui a un même parent avec quelqu'un ?

_________________
    ancienne administratrice à la retraite ~


Dernière édition par Diana Luyen le Ven 1 Fév - 9:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebazzartdeween.tumblr.com/
avatar


Lana
Innocence
Innocence

Messages : 364
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 19
Localisation : Campus Primaire !

Feuille de personnage
Eelut : Champignon, l'orang-outan \o/
Âge du personnage : 9 ans !
Section: Psychique

MessageSujet: Re: You are my little sunshine [Lana] [Fini]   Jeu 30 Aoû - 7:53


Blablablabla, et blablabla, et blablabla ! Moi j'aime bien Charlotte, elle est gentille comme fille, et puis c'est ma copine. Mais elle parle touuut le teeeemps ! Je peux pas dire un seul mot ! Ça m'énerve... Alors on est obligées de l'écouter et d'attendre qu'elle ai fini de parler. On est toutes là, dans le dortoir, huit filles, sept autour de la grande de dix ans qui se prend pour la chef et qui m'énerve, à la fin. Il y Clara, Dolorès, Cécile, Lucile, Susan, Yasmina, Charlotte, bien sûr... et moi, Lana. Ça fait beaucoup de prénoms en a, tu trouves pas, Champignon ? Ça aussi c'est un truc qui m'énerve, c'est que t'es même pas là. Les surveillants dit qu'entre toutes ces petites filles (petites ? comment ça petites ?!), l'autruche de Lucile (elle est drôle, celle-là), l’alligator de Charlotte (brr ! il me fait frissonner. Et en plus, elle n'arrête pas de crâner avec) et mon orang-outan... Il n'y avait pas assez de place pour nous tous dans le dortoir. Alors, les "gros" Eeluts sont interdits. Mon Champignon... Mais de toutes façons, ce surveillant, je l'aime pas. En plus, Clara, elle a le droit d'avoir sa souris avec elle sur sa table de chevet pendant la nuit, si elle reste dans sa cage. Tu parles, elle s'amuse à la faire sortir pour qu'elle se glisse dans nos couettes pour nous faire peur !

-Lana ? Lana, tu es là ?

Je sursaute et toutes les filles éclatent de rire. Je rougis tout de suite. Elles ne sont pas gentilles, elles se moquent de moi ! D'un coup, j'ai envie de pleurer. Ah, si seulement tu étais là, Champignon... Tu pourrais m'aider. Mais tu ne leur ferais pas tellement peur. Tu es à peine plus grand que moi. Je me retiens, j'essaie de sourire moi aussi. Mais je me sens tellement seule... Je n'aime pas ces filles, elles ne sont pas intéressantes et ne pensent qu'à faire du mal aux gens. J'aimerais bien être dans le dortoir d'Holly Baker. Elle, elle est gentille et intéressante. Comme Pan. Mais je ne les vois pas souvent, elles sont en Spé. Et Diana aussi, mais Diana, elle est au lycée. Diana... Voilà de qui j'aurais besoin, maintenant. Elle ferait taire toutes ces bécasses. S'il-te-plait, Diana ! Viens, viens m'aider ! J'ai besoin de toi...

Lana est dans la luneu, Lana est dans la lune ! Elle pense à son amoureux ! Et son amoureux, il s'appelle... Tho...

Je rougis encore plus. Je vous avais dis, elles sont terribles ! Il faudra que je demande à Diana de changer de dortoir. Il n'y a qu'à elle que je peux demander, je ne fais pas confiance au surveillant, je vous l'ai déjà dit. Je me concentre fort pour ne pas pleurer. J'ai envie de répondre à Charlotte. Un truc vraiment méchant, qui la laisserait muette, tellement je l'aurais bien cassée, et toutes les autres filles m'applaudiraient parce que c'était vraiment bien envoyé. J'ouvre la bouche, mais la porte s'ouvre avant moi, et nous tournons toutes la tête.

C'est Diana ! Elle a répondu à mes appels télépathiques ! ... Hé, vous moquez pas de moi , je rigole ! Mais c'est très gentil à toi de venir me voir, Diana, c'est toi que je voulais voir, pas ces affreuses idiotes. Tu nous demandes de quitter la pièce. Je ne comprends pas, mais j'obéis quand même. Mais tu m'arrêtes. Il faut que je reste avec toi. Alors, tu es venue et tu as viré les autres juste pour me voir ! Bien fait pour elles... De toutes façons, je crois qu'elles sont contentes de quitter le dortoir. Elles doivent penser que je suis punie... Je leur tirerais bien la langue, mais je ne veux pas que tu me vois. Tu me gronderais. Alors, je te fais un grand sourire radieux. Je suis contente que tu sois là. Je t'aime, Diana.

Tu t'assois sur mon lit, et je m'installe sur tes genoux. Tu caresses une de mes tresses. C'est Yasmina qui me les a faites. Je crois que c'est la plus gentille. Tu as dit qu'il fallait que tu me parles. Tu as dit ça d'un ton sérieux, important : je ne suis pas bien grande mais j'ai deviné que c'était grave. Que se passe-t-il ? Je suis soudain attentive. Je prends exemple sur toi et je prends un air sérieux.

- Lana, est-ce que tu connais un peu les membres de la famille que tu peux avoir ? Sœur... cousine... demi-sœur... tout ça.

Oh, tu veux me parler de ma famille ! Je quitte aussitôt mon air sérieux et je souris à nouveau. Peut-être que toi aussi, tu as un frère ou une sœur qui te manque. Ou tes parents. Je me colle un peu plus à toi. J'aime bien ta voix : elle est douce, gentille, pas comme celles des professeurs qui crient de nous taire et de nous tenir tranquille. Douce, comme toi, Diana. Je réponds avec enthousiasme :

-Oui, oui ! Tu sais, je te l'ai déjà dit, j'ai un grand frère qui s'appelle Jonathan. Et puis on allait souvent chez pépé et mémé pendant les vacances. Et j'ai un cousin qui s'appelle Rémi qui a un chat qui s'appelle Bouledepoil. Et j'ai une cousine, Myriam. Pourquoi ?

Je me tais à cette question. Moi, je suis comme Charlotte, j'aime bien parler, parler et parler, mais parler de Jonathan, de pépé et mémé, de Rémi, Bouledepoil et Myriam... C'est déprimant. J'ai envie de les revoir. Pourquoi le Centre ne veut pas qu'on les voit ? C'est pas juste.

_________________

Tralala ♪ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Diana Luyen
Fais de moi ton maître, et donne-moi ton don !

Messages : 425
Date d'inscription : 04/02/2012
Localisation : Dans le Centre --'

Feuille de personnage
Eelut : Gerbay (un Tamia Rayé)
Âge du personnage : 23 ans
Section:

MessageSujet: Re: You are my little sunshine [Lana] [Fini]   Mer 5 Sep - 1:27


You are my little sunshine ☼
Ft. Diana & Lana
Je regarde intensément Lana pendant qu'elle parle ; son visage exprime d'abord du sérieux puis de l’excitation pour ensuite passer à la tristesse. Pauvre Lana, elle non plus n'a pas revu ses parents, ni son frère, ni ses cousins et encore moins ses grands-parents. Comme tous les autres enfants ici et comme... moi. Mais à présent, ça ira mieux, puisque l'on s'est retrouvé toutes les deux.

Je hoche la tête. Ce n'est pas tout à fait ce que j'espérais comme réponse, mais c'est déjà ça.

– Et est-ce que tu sais ce qu'est une demi-sœur ?

Bon, c'est décidé, une fois lancée je ne recule plus. Je ne peux pas, de toute manière. Je ne vais pas garder ça pour moi, il faut que Lana sache, même si elle est jeune et qu'elle risque de ne pas bien comprendre.
Je lui explique avant qu'elle ne réponde. Autant y aller maintenant, au lieu de tourner autour du pot. Puisqu'il faudra bien que je lui dise.

– Une demi-soeur est une petite fille qui a le même parent – le même papa ou la même maman – qu'un autre enfant. Tu me suis ?

Pour nous deux, moi et Lana, c'est le même père que nous avons. Je n'ai pas pu avoir mon dossier - trop risqué, j'avais déjà emprunté pendant quelques heures celui de Lana sans que personne ne le sache, sauf un Surveillant, qui me l'avait apporté d'ailleurs - mais c'était écrit dans celui de la petite fille. Ma demi-soeur. Et ça l'est sûrement dans le mien aussi ; le Centre ne ment pas, le Centre ne se trompe pas. Jamais.

Je me demande ce que ça fait, d'avoir des parents. En un sens, le Centre était mes parents, il se chargeait de tout, il y avait toujours quelqu'un pour moi. Mais nous n'avions jamais le même sang. Est-ce que mon .."père" et ma "mère" se souviennent de moi ? Pourquoi m'ont-ils abandonnés ? Parce que c'est ça, ils m'ont abandonnés ; j'ai toujours vécu au Centre. Ou alors, c'est le Centre qui m'a enlevé à la naissance. Dans les deux cas, je me demande comment ils vont aujourd'hui ; l'un a refait un enfant - Lana - qui s'est finalement fait enlever aussi. Surmontent-ils l'épreuve, même séparés ?
© Belzébuth (Bazzart)

_________________
    ancienne administratrice à la retraite ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebazzartdeween.tumblr.com/
avatar


Lana
Innocence
Innocence

Messages : 364
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 19
Localisation : Campus Primaire !

Feuille de personnage
Eelut : Champignon, l'orang-outan \o/
Âge du personnage : 9 ans !
Section: Psychique

MessageSujet: Re: You are my little sunshine [Lana] [Fini]   Sam 8 Sep - 22:16

Une demi-sœur. Je crois que j'ai déjà entendu ce mot, mais je ne sais pas ce que c'est. C'est quand on coupe une sœur en deux ? Bwaah ! C'est horrible ! Non, je ne pense pas que tu me parlerais de choses aussi dégoûtantes, Diana. Ou peut-être que si. Tu as une expression tellement sérieuse ! On dirait que tu vas m'annoncer quelque chose de grave. Peut-être que tu as trouvé une moitié de sœur dans une armoire... Des images me viennent à l'esprit mais je les repousse, c'est vraiment trop horrible.

Tu m'expliques ensuite ce qu'est vraiment une demi-sœur. Ah bon, c'est possible, ça ? Ça veut dire que Papa ou Maman a pu avoir d'autres enfants avec quelqu'un d'autre avant Jo et moi ? Mais... mais je croyais que quand on était amoureux, c'était pour la vie ?! C'est bizarre. Mais je garde mes questions pour moi. J'y réfléchirais plus tard. J'aimerais bien avoir une demi-sœur. Mais Maman aime trop Papa pour faire des enfants avec un autre monsieur, et Papa c'est pareil (sauf que lui c'est avec une madame). Tu sais, je ne suis pas idiote, je sais comment on fait. C'est le livre du corps humain, à la maison, qui m'a expliqué. Je trouve ça un peu bizarre, je préfère les choux et les roses, mais bon, si c'est le livre qui l'a dit...

Hé, mais si c'est possible pour les sœurs, est-ce que ça marche aussi avec les frères ? Oh la la... Peut-être que Jo est mon demi-frère, alors !! Peut-être... Non, je ne crois pas. Jo, c'est mon entier-frère, pas mon demi. Il ressemble autant à Papa qu'à Maman. Il a les cheveux blonds de Papa (moi aussi, je les ai) et les yeux marron de Maman, qui a aussi un joli nez droit, que nous avons tous les deux. C'est bien, parce que Papa a un gros nez, et moi, je ne veux pas avoir un gros nez ! Et puis, aucun garçon ne voudra être amoureux de moi et se marier et faire des enfants et tout et tout, si j'avais un gros nez ! Tu crois pas, Diana ? A part si le garçon a aussi un gros nez, là, il s'en fiche. Hm, le sujet mérite réflexion.

Tu me demandes aussi si je te suis. Bien sûr que j'ai compris, je ne suis pas idiote ! Même si c'est compliqué, ces histoires de sœurs et de frère entiers ou demis.

-Oui oui !

Pourquoi tu me parles de tout ça ? Ça a sûrement un rapport avec ce truc si important que tu veux me dire. Je me demande vraiment ce que c'est. Tu sais, je suis très curieuse, moi ! Alors je te pose la question.

-Pourquoi tu me dis ça, Diana ? Toi aussi, tu as des frères ou des sœurs, entiers ou demis ?

Oui, comme je ne suis pas idiote, je sais que demi ça veut dire moitié et que donc le contraire c'est entier. Allez, Di, lance-toi. Dis-moi pourquoi tu es là. Ça a l'air drôlement difficile à dire... Mais moi, je t'aime bien, je ne me moquerais pas de toi. Tu es comme une sœur pour moi.

_________________

Tralala ♪ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Diana Luyen
Fais de moi ton maître, et donne-moi ton don !

Messages : 425
Date d'inscription : 04/02/2012
Localisation : Dans le Centre --'

Feuille de personnage
Eelut : Gerbay (un Tamia Rayé)
Âge du personnage : 23 ans
Section:

MessageSujet: Re: You are my little sunshine [Lana] [Fini]   Ven 14 Sep - 21:02

mapydew codes.
DIANA AND LANA.

– Nous sommes demi-soeurs, Lana.

Voilà c'est dit, c'est sortit. De façon peut-être un peu brutal, mais le plus gros est fait et maintenant, si Lana a des questions, je suis prête à y répondre. Elle doit forcément en avoir, ce n'est pas commun - surtout pour une petite fille de son âge - d'apprendre ce genre de choses.

Je fouille dans mes poches et en sors une petite boite ronde en métal. Je l'ouvre, découvrant une dizaine de sucreries, et la présente à Lana.

– Tiens, tu peux prendre un bonbon à la menthe.

Ça fait longtemps que je l'ai, cette boite, et je continue de la remplir pour les moments difficiles, comme celui-ci. Je me rappelle encore qui me l'a donné : Nhut. Je ne me souviens pas de lui par des images, mais parce qu'on m'a raconté à quel point nous étions proches, lorsque j'étais petite. C'est lui qui m'a donné le nom de Luyen, ainsi que cette boite. Et puis un jour, il a disparu. Sans que je sache vraiment pourquoi, ni où il était. Aujourd'hui encore, je me pose la question ; sans réponses.

Ça n'arrivera pas à Lana, je ne la laisserai pas tomber. Cette petite fille, ma demi-soeur est comme ma vraie sœur. La chair de ma chair. Il ne nous a pas fallut très longtemps pour nous adorer, alors il nous faudra du temps pour nous séparer. Nous nous sommes bien trouvé et ces simples pensées me suffisent à haïr le Centre encore plus. Comment peuvent-ils faire ça ? À des parents, à des enfants. Et moi, comment ai-je pu être, pendant si longtemps de leur côté ?
J'écarte ces pensées et souris à Lana. Elle n'a pas besoin de savoir tout ça mais plutôt de profiter de son enfance ; ces histoires d'adultes restent entre adultes.

– Si tu as des questions, n'hésite pas, je te répondrais.


_________________
    ancienne administratrice à la retraite ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebazzartdeween.tumblr.com/
avatar


Lana
Innocence
Innocence

Messages : 364
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 19
Localisation : Campus Primaire !

Feuille de personnage
Eelut : Champignon, l'orang-outan \o/
Âge du personnage : 9 ans !
Section: Psychique

MessageSujet: Re: You are my little sunshine [Lana] [Fini]   Sam 29 Sep - 1:09

J'entrouvre la bouche, mais aucun son n'en sort. Au bout de plusieurs secondes, je me rends compte que j'ai l'air d'un poisson qui fait des bulles et je la referme. De... demies-soeurs ? Mais c'est pas possible. Tu es comme une sœur, Diana, mais tu n'es pas ma vraie sœur. Non. Non, non, tu me fais une blague. Dans une seconde, tu vas éclater de rire et je serais soulagée. Je rirais avec toi, parce que j'aurai vraiment eu peur, un instant. J'ai vraiment peur. Non, moi, je te l'ai déjà expliqué, j'ai un frère, mais pas de sœur, et encore moins une moitié de sœur... Je guette un frémissement au coin de tes lèvres, un éclat rieur dans tes yeux. Mais ton visage reste grave, et je sais que tu ne plaisantes pas. Tu n'aurais pas fait tout ce numéro pour une blague, je te connais, maintenant.

Je reste muette. Tu sors une boite en fer, comme celle qu'il y avait dans le placard de la cuisine, à la maison. Elle regorgeait toujours de sucreries en tous genres. J'étais trop petite pour l'atteindre (Maman le rangeait toujours tout en haut, pour ne pas qu'on en chipe derrière son dos), alors je devais grimper sur le tabouret, puis sur le buffet. La boite en fer... Le placard... La maison... C'était il y a tellement de temps ! J'essaie de me rappeler. Est-ce qu'il y avait un troisième enfant, à la maison ? Non... Il y a juste Jo et moi. Personne d'autre. Pas de troisième enfant. Pas de Diana. C'est pas possible, alors. Tu mens. Tu mens, c'est obligé. Tu ne devrais pas dire de mensonges comme ça. C'est mal de mentir. Tu sais très bien que je n'ai pas de sœur, moi. Soudain, je te déteste.

Tu me demandes si j'ai des questions. Tu fais comme les professeurs devant une assemblée d'élèves endormis : "Avez-vous des questions ?" Et puis, j'ai compris. Je ne suis pas bête. Ce bonbon, c'est pour m'amadouer. Pour ne pas que je me fâche. T'as tout raté.

Silence. Pendant un long moment, je te fixe sans rien dire. Je ne souris plus. Puis, enfin, je lâche :

-J'aime pas la menthe.

Mon ton est sec. Je te fixe toujours d'un regard noir.

-Tu mens ! Tu mens, c'est pas vrai, c'est pas vrai, j'ai pas de sœur ! Pourquoi tu dis ça ? Tu... tu... Tu mens.

Je m'essouffle, ma voix vacille. J'ai envie de pleurer. Je baisse les yeux vers la boite en fer. Je suis tentée, mais je ne dois pas céder.

_________________

Tralala ♪ :
 


Dernière édition par Lana le Sam 13 Oct - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Diana Luyen
Fais de moi ton maître, et donne-moi ton don !

Messages : 425
Date d'inscription : 04/02/2012
Localisation : Dans le Centre --'

Feuille de personnage
Eelut : Gerbay (un Tamia Rayé)
Âge du personnage : 23 ans
Section:

MessageSujet: Re: You are my little sunshine [Lana] [Fini]   Sam 29 Sep - 8:59

Son silence me rend folle. Lana a l'air... choquée, étonnée. Toutes les émotions semblent passer sur son visage. Surprise, incompréhension, énervement, froideur. Sa réaction était évidente et je me rends compte que je n'aurais peut-être vraiment pas dû lui parler de tout ça. Elle est trop jeune, elle ne comprend pas. Elle se met à crier, à dire que je mens. Pourtant non, je ne mens pas. J'ai bien vérifié, plusieurs fois même et pas toute seule, en un sens - avant moi il y a eu le Centre. Et le Centre ne se trompe jamais, je le sais depuis toujours.
Je range la boite de bonbons là où je l'ai trouvé. Dans une tentative pour calmer Lana, je passe ma main sur son bras.

– Je ne mens pas Lana. Je peux te le jurer, je ne mens pas. Désolée.

En quoi suis-je désolée ? Me découvrir un parent n'a pas été qu'un soulagement pour moi aussi. Lana n'apprécie peut-être pas toute cette histoire, elle n'a pas encore saisi tout ce à quoi j'ai aussitôt pensé en apprenant. Tout ce qui m'a autant chamboulé au début. Elle n'a pas besoin de savoir tout de suite, à son âge.

– Mais.. voit le bon côté des choses, nous ne sommes plus seules maintenant et... pense à tout ce qu'on va pouvoir faire ensemble !

Je souris, cet argument me rendant un peu plus joyeuse même si je n'y crois pas beaucoup. Il faudra du temps à Lana pour digérer la nouvelle, j'en suis consciente et je suis prête à lui laisser le temps qu'il faudra. Même si elle me prend pour une menteuse ou que sais-je encore.
Malgré ces belles pensées, je me sens défaillir. Mais il ne faut pas, pas devant Lana et pas moi, Diana Luyen. Je suis une manipulatrice qui vole les dons des autres, j'ai ma réputation et ce n'est pas ma rencontre avec Léandre qui va changer ça.
Je lâche le bras de Lana pour lui laisser de l'espace. Est-ce que je devrais la laisser maintenant ? Elle veut peut-être retrouver ses copines ou rester un peu seule ? D'un autre côté, ce n'est peut-être pas la meilleure chose à faire. Elle a l'air à bout de nerfs, elle qui était pourtant si pleine de vie une minute avant.


_________________
    ancienne administratrice à la retraite ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebazzartdeween.tumblr.com/
avatar


Lana
Innocence
Innocence

Messages : 364
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 19
Localisation : Campus Primaire !

Feuille de personnage
Eelut : Champignon, l'orang-outan \o/
Âge du personnage : 9 ans !
Section: Psychique

MessageSujet: Re: You are my little sunshine [Lana] [Fini]   Sam 13 Oct - 21:27

Je ne souris plus du tout. Je fronce les sourcils. Je me suis tue. Tu mens, Diana, c'est obligé ! Elle ne peut pas être ma sœur. Sinon, je le saurais. On le sait, si on a une frère ou une sœur ! Moi, Diana, je t'aime beaucoup, vraiment, mais j'aime pas quand tu racontes des mensonges. C'est pas bien. C'est Papa qui me l'a dit. Si tu étais vraiment ma sœur, tu serais aussi la fille de Papa, et il te l'aurait dit. Voilà ! C'est pas possible, c'est tout.

Mais... Mais... Il y a quelque chose qui cloche. Ton regard. Ton regard, il dit que tu ne mens pas. Tu as l'air triste, angoissée, peut-être bouleversée. Inquiète. Tu ne mens pas. Ça non plus, c'est pas possible, de toutes façons. Ma Diana ne peut pas mentir, encore moins à moi ! Mais alors... Peut-être que quelqu'un t'a raconté un mensonge. Ça, je veux bien croire que c'est possible. Il ne faut pas croire tout ce que les gens racontent ! C'est mon Papa qui l'a dit. Si tu étais vraiment la fille de Papa, tu le saurais. Il te l'aurait dit.

Je relève la tête, et je t'adresse un sourire timide. J'ai été méchante avec toi. C'est pas de ta faute, en fait. Il faut que je te demande pardon. Je bafouille un peu, au début. C'est la colère de tout-à-l'heure qui m'essouffle.

-P...pardon, Diana. Mais on est pas sœurs. C'est qui qui t'as dit ça ?

Je tends une main hésitante vers la boite en fer, et je prends un bonbon au citron. C'est vrai que je n'aime pas la menthe, mais je n'aurais pas dû dire ça aussi méchamment. Je voulais que tu comprennes qu'on ne m'achetait pas avec des bonbons... C'est bête.

Je suis assise sur un lit, et je te regarde, l'air grave. Même si je sais qu'on est pas vraiment sœurs, je t'aime quand même. Vraiment. Je veux pas que tu croies que je t'aime plus parce que tu me mens. D'abord, tu me mens pas, tu crois juste à un mensonge... Enfin... Plus j'y réfléchis, et plus c'est bizarre. Tu n'es pas bête. Comment tu pourrais croire des bêtises ? Peut-être qu'en fait... peut-être que tu as raison. On est demi-sœurs. Mais non, c'est pas possible, puisque... oh ! je sais pas, moi ! Il me faudrait... une preuve. Oui, voilà, une preuve. Comme dans les fils policiers que regardait Maman. «Moi, je crois ce que je vois !», qu'elle disait. Eh ben, moi aussi ! Alors je te dis, tout doucement :

-Moi, je veux bien te croire, si tu me donnes un preuve.

Oui, voilà. Ça, c'est bien. Comme ça, soit tu seras forcée d'avouer que ce n'est pas vrai, soit tu me donneras une vraie preuve, une vraie de vrai, et là... Ben... Je sais pas ce que je ferais. Mais c'est pas possible, de toutes façons. Non ?

_________________

Tralala ♪ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Diana Luyen
Fais de moi ton maître, et donne-moi ton don !

Messages : 425
Date d'inscription : 04/02/2012
Localisation : Dans le Centre --'

Feuille de personnage
Eelut : Gerbay (un Tamia Rayé)
Âge du personnage : 23 ans
Section:

MessageSujet: Re: You are my little sunshine [Lana] [Fini]   Ven 19 Oct - 7:17

    Son sourire me rassura, et ses excuses me firent sourire faiblement. Faussement. Sa main qui saisit un bonbon à la menthe dans la boite juste avant que je ne la range, me fit réaliser une fois de plus qu'on se ressemblait beaucoup. Vraiment. À croire que ce n'était pas une coïncidence si je pensais ça -depuis longtemps- alors qu'on était demi-sœurs.
    Elle voulait une preuve ? J'en avais. Enfin.. Ça allait être compliqué de les lui fournir, mais je pouvais toujours tenter, si c'était ça qu'elle souhaitait pour me croire. J'avais détruis comme je le pouvais les résultats des analyses de sang ; je ne pouvais donc pas compter sur ça. Quant aux dossiers, je les avais remis à leur place. Je pouvais toujours essayer de les reprendre mais il faudrait faire vite.

    – J'ai des preuves Lana. C'est juste un peu compliqué... à comprendre.

    J'avais moi-même eu du mal à saisir ce que ces mots écrits voulaient dire, j'avais eu besoin de faire moi-même les tests pour y croire, alors comment une petite fille de huit ans allait-elle pouvoir comprendre ?

    – Mais si c'est vraiment ça que tu veux, alors je te les apporterais.

    Oui, je le ferais quand même. À choisir entre l'incompréhension de Lana mais son pardon -en quelques sortes- et ne pas prendre de risques mais être fâché avec elle, je choisissais sans hésiter la première option.
    Ça faisait déjà un bon moment qu'on parlait et ses amies devaient se poser des questions. Je ne voulais pas gêner Lana ou quoique ce soit de ce genre, alors je pris congé d'elle.

    – Je crois que tu devrais retourner voir tes copines.

    Je lui apporterai les preuves quand je les aurais, si elle les voulait toujours. Je me levai, lui souris et me dirigeai vers la porte, ralentissant légèrement dans l'espoir qu'elle m'arrête pour me dire.. quelque chose.

_________________
    ancienne administratrice à la retraite ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebazzartdeween.tumblr.com/
avatar


Lana
Innocence
Innocence

Messages : 364
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 19
Localisation : Campus Primaire !

Feuille de personnage
Eelut : Champignon, l'orang-outan \o/
Âge du personnage : 9 ans !
Section: Psychique

MessageSujet: Re: You are my little sunshine [Lana] [Fini]   Jeu 8 Nov - 0:25


Je te regarde t'éloigner vers la porte, silencieuse. J'ai envie de crier, de pleurer, de donner des coups de poing dans les coussins et de m'enfuir en courant. Mais je ne fais rien de tout ça. Je reste immobile et silencieuse. Je n'ai pas vraiment envie de parler. Si on est vraiment sœurs... Tu as l'air si sûre de toi, Diana. Au début, je croyais à une blague, puis à un mensonge. Mais je ne sais plus. Tu n'aurais pas cet air si grave, si c'était faux. Je le déteste, cet air grave. Je déteste tes paroles. Moi qui pensais te coincer en te demandant des preuves... Tu les as. Tu me les rapporteras. Tu dis que c'est compliqué à comprendre. Qu'est-ce qui est compliqué ? On est... Ou pas. Mais si on est vraiment sœurs... Qu'est-ce que ça veut dire ? Pourquoi tu ne vivais pas dans notre maison, avec Papa, Maman, Jo et moi ? Est-ce que tu es la fille de Papa ou celle de Maman ? Tu m'as dit que tu as toujours vécu au Centre. Est-ce Papa et Maman connaissent le Centre ? Non... Je ne peux pas penser ça. Ce serait trop horrible. Ils ignorent son existence, comme ils ignorent celle de Diana. Oui... Voilà. Je ne peux pas imaginer que mes parents aient abandonnés leur fille... peut-être leurs deux filles dans cet horrible Centre. Tu sais, Diana, je ne suis plus un bébé. J'ai bientôt neuf ans. Je peux comprendre certaines choses... Enfin, je crois.

Je n'ai pas du tout envie de revoir mes "copines". Non, c'est franchement pas le moment... Parce que je sais que je vais pleurer, et elles vont me demander pourquoi. Elles vont aussi me questionner sur la Grande qui est venue me voir - « elle voulait quoiii ? Pourquoi on a parlé aussi longtemps ? Et pis c'est qui, d'abord ? Moi, je la connais, c'est la fille qui surveille tout le monde et que les Grands du lycée aiment pas... Mais les pionnes, elles l'aiment bien. » Je veux juste qu'on me laisse tranquille... Quand tu seras partie, j'irai récupérer Champignon pour me réfugier avec lui dans un coin du jardin. Il y a un grand arbre que je suis la seule à connaitre. Je me perche là-haut quand j'ai envie d'être seule. J'irai là-bas, et je m'en fiche si j'ai pas le droit.

Arrivée à la porte, tu hésites, comme si tu attendais que je dise quelque chose. Je choisis ce moment pour inspirer et dire :

-Tu sais, Diana, si on est sœurs ou pas, en fait, c'est pas grave. Je t'aime quand même.

Voilà. Je l'ai dit. Je te regarde maintenant dans les yeux. Ils ressemblent aux miens... Juste un peu plus terne. Et tes cheveux ! Ils sont blonds, vraiment blonds, à en rappeler ceux d'une petite fille que tu connais bien... Là, j'ai envie de pleurer. Vraiment.

_________________

Tralala ♪ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: You are my little sunshine [Lana] [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

You are my little sunshine [Lana] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» << Let the sunshine in >> { PV Aroz }
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•Intensive•Training• :: •Campus Primaire :: Dortoir-