Des enfants ultrasensibles génétiquement modifiés pour le combat.
 

Partagez | .
 

 Toit étoilé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Luna
Un rayon de secret

Messages : 48
Date d'inscription : 01/09/2012
Age : 18
Localisation : Avec les petits

Feuille de personnage
Eelut : Umbra un caméléon
Âge du personnage : 8 ans
Section: Psychique

MessageSujet: Toit étoilé   Jeu 14 Fév - 7:19

Les surveillants ne sont pas des lumières. Ils relâchent leur attention toute les nuits ce qui fait qu'on monte souvent sur le toit. Oh mais ne leur dite rien. Cette nuit encore après l'extinction des feux je me glisse hors du dortoirs et je monte jusqu'au toit. C'est magnifique là-haut et en plus cette nuit le ciel est dégager. On voit les étoiles briller et la lune aussi. Ça me détend d'être su le toit au calme. J'ai l'impression d'être libre et de pouvoir m'envoler, m'échapper de cette prison. Je suis jamais seule à me reposer là-bas. Presque tout les primaires sont déjà venus ici au moins une fois. Bon pas tous en même temps il n'y aurait pas la place mais dès que la nuit tombe et que les surveillants arrêtent de nous coller pour qu'on puisse dormir on monte à l'air libre et parfois on se remémore notre vie d'avant. Moi j'essaye surtout de me rappeler de ma mère et souvent je me dis qu'elle est entrain de me surveiller de là-haut. Qu'elle veille sur moi.
Mais aujourd'hui je ne suis pas là pour ça. Normalement Lana doit venir sur le toit. On va pouvoir parler -ou faire des bêtises- ensemble sans être surveiller ou limiter en temps. Bon ok on va peut-être pas rester toute la nuit ici. On est encore petite comme dise les grands ados boutonneux. Ils n'ont pas entièrement tort on a encore besoin de dormir plus car nous ont à besoin de rêver. Ils ont déjà perdu la majeure partie de leur imagination mais pas nous. L'imagination c'est une des choses qui ma fait survivre dans ce milieu hostile.
En attendant je ne trouve pas Lanouille. Peut-être qu'elle n'est pas encore là ou alors c'est juste que je ne la vois pas. Tant pis je vais attendre. Après tout je ne suis pas presser. J'ai tout mon temps. Je m'assieds sur le bord du toit comme à mon habitude. Les pieds pendant dans le vide confortablement installé de là je peux me coucher, m’asseoir. Il y a moins de monde sur le bord. Après tout un faux mouvement et on se retrouve par terre. Mais moi je n'ai pas peur du vide et de toute façon je fais attention pour ne pas me ... tuer.
Toujours pas de Lana. Mais qu'est-ce qu'elle fait ? Je commence à me sentir triste. Et si on m'avait menti ? Oh et puis tant pis oh moins je suis dehors. Et puis si ça se trouve c'est moi qui ne l'ai pas vue. Elle me trouvera bien je suis assez visible. En attendant je me couche et je commence à me perdre dans mes pensées et souvenirs. Je suis sûre qu'elle va venir. Elle va venir et on va bien s'amuser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Lana
Innocence
Innocence

Messages : 364
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 19
Localisation : Campus Primaire !

Feuille de personnage
Eelut : Champignon, l'orang-outan \o/
Âge du personnage : 9 ans !
Section: Psychique

MessageSujet: Re: Toit étoilé   Dim 24 Fév - 0:31


Le centre est si beau la nuit.

La Nuit, ce moment où le Soleil cesse de briller, les scientifiques de piquer, les professeurs de crier et les enfants de jouer. Où tout ce petit monde rejoint son lit pour fermer les yeux. Lana aimait cela. Elle aimait penser qu'elle était la seule du Centre à garder les yeux ouverts, à ne pas avoir succombé au doux monde de Morphée. Elle était pourtant bien installée dans son lit du dortoir Primaire. Elle entendait la respiration régulière des autres petites filles. Mais elle ne dormait pas. Elle ne devait pas s'endormir. Elle devait retrouver Luna ce soir. Elles s'étaient donné rendez-vous sur le toit. Elles pourraient faire ce qu'elles voulaient, il n'y aurait aucun adulte pour les réprimander... Elle était en pyjama mais elle avait gardé ses vêtements sous son oreiller pour être prête à les enfiler sans réveiller personne. Elle se dit qu'elle attendrait encore cinq minutes, afin d'être sûre que tout le monde dorme bien, puis elle s'endormit.

Elle fut réveillée par Dame Chouette qui hululait à la fenêtre. Elle paniqua aussitôt. Combien de temps avait-elle dormi ? Elle vérifia l'heure à sa montre, une mignonne montre rose qui ne quittait jamais son poignet. Elle aurait dû quitter son lit voilà un quart d'heure. Elle espéra que Luna l'attendait toujours... Et s'il lui était arrivé quelque chose ? Si un surveillant rôdant dans les couloirs l'avait trouvée ? Ce serait à cause de son retard. Elle maudit le sommeil qui l'avait emportée contre son gré puis elle se glissa hors du lit. Le sol était froid pour ses petits pieds. Elle enfila ses chaussures et son gros manteau par-dessus son pyjama, songeant que c'était suffisant et que ce n'était pas la peine de faire attendre Luna plus encore.

Elle quitta le dortoir, ses baskets sans chaussettes au pied et enveloppée dans son gros manteau. Elle alla sur le balcon. De là, c'était très facile de rejoindre le toit. Il y avait un muret. Elle monta dessus et s'y appuya pour grimper sur le toit. Celui-ci était presque plat. On ne pouvait pas glisser. Il fallait tout de même faire attention : il n'y avait pas de rebords. On pouvait tomber et se faire mal. C'était haut. Mais Lana n'avait pas peur. Elle ne connaissait pas le vertige.

Dès qu'elle appuya ses coudes sur le bord du toit, elle vit que d'autres enfants avaient eu la même idée qu'elle. Lana n'était allée qu'une fois sur le toit. Elle préférait dormir. Mais elle savait que certains enfants veillaient souvent. Peut-être à cause des cauchemars, peut-être parce qu'ils aiment être libérés des adultes. Elle n'eut aucun mal à trouver Luna. Elle reconnut tout de suite la fillette solitaire couchée près du bord. Oh, depuis combien de temps l'attendait-elle ? Pauvre Luna... Elle était impardonnable. Elle espérait que son amie ne lui en voudrait pas. Elle n'avait pas envie qu'elle passe la nuit à bouder.

Elle s'approcha d'elle et murmura :

-C'est moi. Désolée, je m'étais endormie...

Puis elle leva les yeux vers le ciel étoilé. Cette nuit lui en rappelait une autre : celle de la Prairie Enchantée, avec le manège, la grande roue et cette étrange petite fille, Pan. Les étoiles scintillaient et semblaient la regardaient. Elles lui racontaient des histoires, et Lana les trouvait merveilleuses, même si elle ne comprenait pas de quoi elles parlaient. Peut-être d'un manège et d'une grande roue qui apparaissent comme par magie dans une prairie enchantée. Peut-être de deux petites filles perdues dans un endroit où les adultes ont perdu totue humanité. Peut-être...

Le centre est si beau la nuit.

_________________

Tralala ♪ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Luna
Un rayon de secret

Messages : 48
Date d'inscription : 01/09/2012
Age : 18
Localisation : Avec les petits

Feuille de personnage
Eelut : Umbra un caméléon
Âge du personnage : 8 ans
Section: Psychique

MessageSujet: Re: Toit étoilé   Lun 1 Avr - 5:21

La voix de Lana me réveille de mon demi-sommeil. Qu'est-ce qu'elle me murmure. Quelque chose comme ... des excuses. Je fais un effort et m'assied. Je somnolais. Je ne sais pas ce qu'elle m'a dit, mais tant pis. Je regarde Lana elle a les yeux rivé sur le ciel. C'est vrai que c'est joli toutes ces étoiles qui brillent. Chaque étoile est pour moi un espoir. Elles sont magnifiques. Je pourrais rester des heures à regarder ses merveilles, mais si je suis là c'est pour Lana. C'est une des premières filles avec qui je suis amie depuis que je suis ici. En primaire on a beau joué avec tout le monde ce n'est pas pour ça qu'on est toutes amies. La nuit est magnifique aujourd'hui. Il n'y a pas un seul nuage. Toute l'immensité qui me surplombe me donne une impression de bien être. Je me sens bien. Lana est à côtés de moi je ne risque pas d'être seule. Je ne vais plus jamais être seule. Je me tourne vers elle et lui souris. Je m'en fous qu'elle soit en retard. Elle avait bien le droit de dormir. Tout ce qui compte c'est qu'elle soit venue. J'espère qu'elle le sait. Dans ma tête des souvenirs de mon enfance et de ma soeur n'arrête pas de défiler. Elle me manque ma jumelle. Elle me manque atrocement. Et Lana ? Est-ce qu'elle se sent aussi seule que moi ici ?

-C'est quoi ton plus beau souvenir de ta vie d'avant ?

Cette question est sortie toute seule. J'espère qu'elle ne fera pas souffrir mon amie. Aujourd'hui dans la nuit je sens qu'on ne va pas s'amuser. Sur le toit on peut parler de nos souvenirs. Des choses qui nous rattache au monde derrière ce mur. En récrée je ne le ferais pas de peur d'être entendue ou interrompue. Mais ici personne ne peut nous faire du mal on est à l'abri. Une de ses étoiles au-dessus est sûrement mon ange gardien et la nuit quand je suis si proche de lui je suis sûre que plus rien ne peut m'atteindre. Je me pose à moi-même ma question. Qu'elle est mon plus beau souvenir ? Je ne sais pas, il y en a tellement que j'ai perdu. J'espère que Lana va m'aider à le retrouver. Lana je place tant d'espoir en elle. Je prie pour qu'elle ne le sache pas. Le savoir pourrait lui faire peur. J'avais besoin d'elle pure et sans ennuis. Enfin sans ennuis apparent. Elle me permettait de croire que la vie n'était pas finie parce que j'étais dans ce centre.
J'attends sa réponse sans vraiment compter le temps qui passe. Ma question peut faire mal, mais peut aussi faire du bien. Ce rappeler des bons moments de notre vie. Que hors de cette prison pour les enfants une famille nous attendait. Ça pouvait faire tellement de bien. Ma jumelle me manque beaucoup, mais au moins elle est à l'abri loin d'ici. Sa vie doit être belle.
Mes pensées dérives de plus en plus. Lana est là. Elle me trouve peut-être bizarre. Elle pensait peut-être qu'on allait s'amuser. Mais je n'ai plus l'énergie que pour parler et laisser un flot de souvenir m'envahir. Doux souvenirs d'une enfance stopper avant l'heure. La solitude ne m'a pas vraiment réussi. Elle a imprimé une mélancolie presque permanente dans mon cœur. Mon regard porte vers le ciel. Je suis bien ici. Pour une fois je me sens bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Lana
Innocence
Innocence

Messages : 364
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 19
Localisation : Campus Primaire !

Feuille de personnage
Eelut : Champignon, l'orang-outan \o/
Âge du personnage : 9 ans !
Section: Psychique

MessageSujet: Re: Toit étoilé   Sam 13 Avr - 23:33

Luna somnolait, allongée dans le froid de la nuit. Lana eut l'impression de la réveiller d'un rêve. Pauvre Luna... Elle l'avait fait attendre. Ça n'était pas poli. Sa mère serait furieuse... Mais elle n'était pas là. Le cœur de la petite fille se serra à cette pensée. Elle ne parviendrait donc jamais à s'en débarrasser... Ce petit pincement qu'elle ressentait chaque fois qu'elle y pensait. C'était peut-être mieux ainsi. Elle ne voulait pas les oublier.

Luna ne parut pas se préoccuper de son retard. Elle contemplait les étoiles, silencieuse. Elle était dans son monde. À quoi ressemble ton ciel, Luna ? Le sien était bleu. D'un bleu pur. Parfois, un nuage apparaissait à l'horizon, mais jamais rien d'inquiétant. Ou peut-être si, une fois... Il avait plu lors de sa dernière rencontre avec Diana. Elle avait plu des larmes ; le tonnerre avait grondé. Mais le calme était revenu à présent. Le soleil brillait dans le ciel de Lana.

Elle s'assit à côté de son amie, ses jambes pendant au bord du toit. À ses côtés, elle n'avait plus peur du vide. Comme elle, elle contemplait le ciel. Les étoiles lui souriaient.

La voix de Luna s'éleva, rompant le silence rêveur. Son plus beau souvenir ? Oh... C'était une drôle de question. Lana ne savait pas vraiment. Son amie était gentille d'engager la conversation, mais elle aurait préféré qu'elle ne pose pas cette question. Elle se demandait si c'était une bonne idée de parler de sa vie d'avant. À quoi bon évoquer des choses qui leur faisaient mal ? Cela ne les ferait pas revenir. Mais puisque Luna avait posé la question, il fallait bien y répondre. Lana réfléchit donc.

Il y avait bien ce jour, il y a maintenant une éternité, où elle avait enfin révélé à son frère Jonathan ses pouvoirs de télékinésie. Elle voulait alors qu'il l'aide à convaincre leurs parents de garder Champignon, l'orang-outan. En y repensait, cela paraissait stupide. Elle avait redouté sa réaction, mais finalement, ce secret avait créé une complicité extraordinaire entre eux. Oh oui, ç'avait été un moment vraiment, vraiment bien... Mais Lana ne pouvait pas le raconter. C'était aussi ce jour que les hommes en noir étaient venus la chercher. Son dernier souvenir de la vie d'avant... La brute frappant son frère et la seringue s'enfonçant dans sa peau.

Non. Elle ne pouvait pas le raconter.

« Une fois, on est allé à la fête foraine. C'était trop bien... À la pêche aux canards, j'ai eu une peluche super grande. Un tigre. Après, mon père m'a donné une Pomme d'Amour. Une vraie, rouge, avec plein de sucre... »

Elle rougit dans la nuit, honteuse de mentir ainsi à son amie. Ce n'était pas vraiment un mensonge, mais... Ce n'était pas non plus la vérité. Luna devait attendre une réponse plus personnelle. Mais Lana n'avait pas envie. Heureusement, Luna ne pouvait pas voir ses joues rouges dans le noir. Elle se surprit à rêver de sucre à l'évocation de la Pomme d'Amour. Elle n'en avait jamais remangé depuis. Pourtant, elle en avait déjà vu dans le Centre. Oh, une Pomme d'Amour... À partir de ce moment, elle sut qu'elle penserait à son père chaque fois qu'elle en verrait une. Voilà où menait les souvenirs de la vie d'avant...

« Et toi ? »

_________________

Tralala ♪ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Luna
Un rayon de secret

Messages : 48
Date d'inscription : 01/09/2012
Age : 18
Localisation : Avec les petits

Feuille de personnage
Eelut : Umbra un caméléon
Âge du personnage : 8 ans
Section: Psychique

MessageSujet: Re: Toit étoilé   Dim 28 Avr - 3:31

Ma question n'a pas l'air de faire plaisir à Lana mais elle me répond quand même.

-Une fois, on est allé à la fête foraine. C'était trop bien... À la pêche aux canards, j'ai eu une peluche super grande. Un tigre. Après, mon père m'a donné une Pomme d'Amour. Une vraie, rouge, avec plein de sucre...



La fête foraine. Je n'y suis presque jamais aller. Pourtant c'est magnifique tout ces couleurs. Les seules fois où je suis aller avec ma sœur là-bas je me suis amusée comme une folle. Les pommes d'amours je n'y ai jamais goûté mais ça doit être bon si Lana aime. Plus le temps passe plus mon amie à l'air triste. Je m'en veux de l'avoir engagé sur ce sujet. Elle finit par me demandé :

-Et toi ?

C'est logique qu'elle me demande ça mais je n'avais pas vraiment pensé au conséquence avant de lui poser la question. Mon plus beau souvenir. Quel était-il ? Plein me vienne à l'esprit. Tous avec ma sœur. Est-ce que je dois parler d'elle à Luna ? Je ne sais pas. C'est une partie de ma vie dont je n'ose jamais parler ici. Je ne veux pas qu'il l'amène ici. Pas ma sœur. Et j'ai l'impression que plus je vais parler d'elle plus elle va s'approcher de se lieu horrible. Je prend une grande inspiration pour me calmer et je finis par dire :

- Un jour je suis aller à la plage avec mon papa. On a joué toute la journée et c'était la première fois que l'on passait un bon moment depuis la mort de ma ma...


Ma voix se brise. Le souvenir était très beau pour moi. On avait passer une journée génial sans penser à ma mère. On avait rigolé ma sœur, mon père, et moi. Mais dès que je pense à se jour je me rappel que maman n'est plus là. Je laisse échapper un petit sanglot. Même sans parler d'elle ma sœur me hante. J'espère qu'elle va bien. Je dois avoir l'air bête à lâcher des petits sanglots alors que je parlais de mon plus beau souvenir. Un bon souvenir légèrement changé vu que je n'ai pas fait allusion à ma jumelle. Mes quand même c'était le plus beau jour de ma vie. Après le drame. Je ferme mes yeux et inspire profondément pour me calmer. J'ai les yeux qui se remplisse de larme malgré moi. Je ne veux pas qu'elles coulent. J'ai déjà fait souffrir Lana avec ma question. Je ne veux pas qu'elle me voit pleurer. Elle a ses propres problèmes. Je ne veux pas qu'elle perde son temps à me consoler. Je me force à sourire en gardant les yeux fermer pour que les larmes ne coulent pas. Je me recouche et lui dis :

-Dé-Dé-Désolé.


Ma voix à tremblé un peu. Je dois avoir l'ai pathétique. Je devrais aller me coucher j'ai fait assez d'erreur pour cette nuit. Le problème c'est que j'ai les jambes qui tremblent. Trop légèrement pour que Lanouille s'en rende compte mais assez pour que je ne me sente pas capable de bouger.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Toit étoilé   

Revenir en haut Aller en bas
 

Toit étoilé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le toit, super endroit pour une sièste... Ou pas. [PV May Willis] [terminé => suite à l'infirmerie]
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Les fesses à l'air par le toit ouvrant d'une voiture...
» Arrêt au toit
» CANICHE ABRICOT M 1 MOIS 4 PATTES SANS TOIT FA 26

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•Intensive•Training• :: •Campus Primaire :: Les Toits-