Des enfants ultrasensibles génétiquement modifiés pour le combat.
 

Partagez | .
 

 Course-poursuite mouvementée. [Pv: Lana et Guilia.].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Break.
Tire-au-flanc

Messages : 45
Date d'inscription : 26/03/2012

Feuille de personnage
Eelut : Un corbeau du nom de Mad.
Âge du personnage : 25 ans.
Section:

MessageSujet: Course-poursuite mouvementée. [Pv: Lana et Guilia.].   Ven 30 Mar - 9:31

Fiu~

Aucun patient à martyriser... Quel ennui. Depuis que j'avais eu ce pauvre petit accident de rien du tout avec cet autre élève qui avait "malheureusement" faillit perdre la vie, personne ne venait plus me voir, c'était d'un triste, moi qui aimait la compagnie. Le pire c'était qu'ils préféraient encore aller voir l'infirmière... Ce n'est pas que je ne l'aime pas mais si tout le monde va la voir, qui pourrais-je embêter pendant mon temps libre ou qui ferais-je tourner en rond ? Personne.

En fait, si l'on analyse bien ma vie, il n'y a rien de positif. C'est vrai, j'ai perdu la mémoire, des êtres chères puis je me retrouve encore tout seul... Mais qui viendrait terroriser les enfants si je n'étais pas là ? Hehe.

Comment faire passer le temps ? Aucune idée...

Je me balançais tranquillement sur ma chaise (ce qui ne faisait pas vraiment très professionnel.) puis allai ouvrir ma précieuse boîte de bonbon (oui, je suis un grand fanatique de confiseries.) quand on toqua à ma porte. Surpris, je sursautai et avec un grognement mécontent, tombai de ma chaise. Quelle idée de se balancer quand même ?

Aujourd'hui j'étais d'humeur, ça promettait... Je me levai avec quelques petits gémissements de douleur (ça fait vachement mal quand même !), puis m'approchai de la porte. J'allais m'amuser un peu avec cette personne, ça allait être drôle (pour moi, après pour l'autre tant pis.). A cet instant là, j'ouvris la porte d'un grand coup et regarda la fille (d'après ce que je voyais.) droit dans les yeux.



-Bouh !

_________________


Merci Léandre ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Lana
Innocence
Innocence

Messages : 364
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 19
Localisation : Campus Primaire !

Feuille de personnage
Eelut : Champignon, l'orang-outan \o/
Âge du personnage : 9 ans !
Section: Psychique

MessageSujet: Re: Course-poursuite mouvementée. [Pv: Lana et Guilia.].   Sam 31 Mar - 7:07

    Beurk. Le vomi, c'est pas beau. Lana contemplait, dégoûtée, la bouillasse provenant directement de son estomac. En plus, cela salissait la moquette mauve de la chambre. Elle alla se rincer la bouche au lavabo (chaque élève avait une salle de bains annexe à sa chambre). C'est ce que lui aurais proposé sa mère si elle aurait été là. Elle l'aurait aussi installée dans son lit, avec une bassine à côté au cas où ça recommencerait, et lui aurait donné un médicament et du Coca. Après, elle se serait endormie et se serait sentie beaucoup mieux quand elle se serait réveillée. Lana se souvenait très bien de tout cela. Sa mère s'était toujours occupée d'elle avec amour. Elle lui manquait beaucoup. Plus que Jo, qui l'embêtait sans cesse. Plus que son père, qui l'avait trahie en refusant Champignon. Sa mère ne lui avait jamais fait de mal. Jamais. Linda Essy était la meilleure des mères, et Lana aurait tout donné pour vivre de nouveau avec elle. Un jour, elle sortira du Centre. Et elle la retrouvera. Elle, et Jo, et son père. Elle leur aura tant manqué à tous qu'ils accepteront Champignon sans hésiter. Elle leur racontera tout ce qu'elle avait fait pendant toutes ces années. Elle révélera à ses parents son pouvoir, et ils seront tant émerveillés qu'ils la prendront dans leurs bras et lui pardonneront toutes ses bêtises d'avant. Elle sera grande, alors. Plus grande que Diana ! Ce jour-là sera le plus heureux de sa vie.

    Lana leva la tête et contempla son reflet dans le miroir au-dessus du lavabo. Une petite fille aux cheveux d'un blond jeune et clair et aux yeux curieux lui rendit son regard. Comment sera-t-elle, ce jour-là ? Elle aura alors vingt-cinq ans, si elle n'aura pas redoublé. Un rapide calcul et elle se rendit compte qu'elle avait encore dix-sept ans à attendre. Dix-sept ans ! Et dire que l'unique année qu'elle avait passé à IT lui avait paru si longue ! Elle serait déjà morte depuis longtemps. Dix-sept ans... Cela paraissait insurmontable. Mais, d'un autre côté, elle aimait bien le Centre. Elle sera triste quand elle le quittera. Quelque part, depuis qu'elle y vivait, IT était une partie de sa vie. Une immense inquiétude la saisit soudain. Et si ses parents ne voudraient toujours pas de Champignon ? Elle ne peut pas vivre sans lui. La seule nuit qu'elle avait passé sans lui - et qui avait précédé son arrivée à IT - avait été insupportable. Elle avait souffert. Comme si un morceau de son esprit lui avait été enlevé. Les scientifiques lui avaient ensuite expliqué, elle s'en souvenait très bien, que leur lien était alors tout neuf et donc très fort. La fusion d'un enfant et de son Eelut est un phénomène puissant, avaient-ils dit. Lana notait tout ce qu'on lui disait au sujet de Champignon. L'orang-outan était primordial à ses yeux. Elle regrettait de ne pas pouvoir dormir avec lui, si bien que parfois, elle le cachait en douce dans sa chambre.

    Elle aurait du le faire aujourd'hui. Elle se sentait véritablement mal, et elle était sûre qu'elle recommencerait à vomir. Son estomac n'était pas encore vide. Elle espérait ne pas en arriver au stade où on vomissait de la bile. Elle avait déjà eu à le subir une fois, et c'était horrible. Le mal de ventre pressant et le goût affreux encore présent dans sa bouche malgré le rinçage étaient déjà assez désagréables. Elle avait besoin de quelque chose pour aller mieux. Vite. Elle devait aller chez l'infirmière. Là, elle lui donnerait un médicament quelconque, elle s'endormirait et, même si elle n'aurait pas de Coca, elle se sentirait déjà un peu mieux. L'infirmière était certes gentille, mais jamais elle ne remplacerait la douceur de sa mère.

    Lana décidé d'aller d'abord récupérer Champignon. Elle n'aimait pas se sentir loin de lui. Elle le trouva facilement : il jouait dans un jardin réservé aux Eeluts, avec d'autres animaux un peu imposants que les maitres ne pouvaient pas transporter vingt-quatre heure sur vingt-quatre. L'orang-outan n'était pourtant pas si grand : il mesurait à peu près la taille d'un collégien. Mais pour dormir, il y avait mieux comme odeur, Lana devait l'avouer. La présence de son Eelut améliora un peu son état. Mais elle sentit que si elle ne s'allongeait pas vite, cela empirerait encore. Elle avait déjà eu du mal à avaler son petit-déjeuner ce matin... C'était le week-end, et il n'y avait pas école aujourd'hui. Se promener dans les couloirs en plein milieu de la matinée n'était donc pas défendu. Lana se dirigea ensuite vers le centre d'IT, là où se trouvait l'infirmerie. Elle toqua à la porte et un vague "entrez !" lui répondit. Elle ouvrit et constata que l'infirmière était déjà bien occupée : plusieurs enfants se trouvaient là, le visage pâle et la voix gémissante. Elle lui demanda, désolée, d'aller plutôt voir le médecin scolaire. Lui aussi pourrait la soigner, et elle n'avait pas assez de mains pour s'occuper de tout le monde. Lana pensa que s'il existait un pouvoir permettant de faire pousser des membres, la personne devrait l'utiliser sur l'infirmière. Puis elle ressortit.

    Le médecin scolaire... Son bureau était juste à côté. Mais personne n'y allait jamais. Des rumeurs disaient que c'était un barbu aux mains grasses. D'autres que c'était un véritable psychopathe. Lana ignorait la définition du mot psychopathe, et elle n'avait de toutes façons pas le choix. Elle se sentait trop mal. Champignon grogna. Ce devait être une marque de soutien. Ou peut-être d'encouragement. Il ne parlait pas beaucoup par la pensée. Voir presque jamais. Comme Eelut, il était du genre taciturne. Lana soupira et se décida. Pas le choix, non. Elle toqua.

    Et sursauta aussitôt, surprise par le "Bouh !" du jeune homme se tenant en face d'elle. Cheveux blancs, yeux rouges, il avait de quoi faire peur. Lana avait déjà rencontré une fille aux pareils couleurs, et l'avait tout de suite associée à une sorcière. Mais les lunettes carrées de cet homme-là la rassurèrent un peu. On n'a jamais vu un sorcier avec des lunettes carrées. Enfin, mieux valait se tenir sur ses gardes, avec une réputation pareil... Lana se força à se calmer, puis gémit :

    -J'ai mal au ventre... J'ai vomi.

    Champignon grogna de nouveau, comme pour confirmer. Lana, bien que la porte soit ouverte, n'entra pas. Cet homme-là ne lui inspirait pas confiance. S'il n'était pas barbu, il n'avait pas l'air spécialement sympathique. Faire peur à ses patients, il y a mieux comme accueil. Lana avait de plus en plus mal au ventre. Cela devenait horrible. Elle gémit, appuya une main contre le mur. Elle le sentit arriver. Mais elle ne prit pas la peine d'avertir le médecin ou de détourner la tête. Non.

    Elle lui vomit dessus.


=P:
 

_________________

Tralala ♪ :
 


Dernière édition par Lana le Sam 14 Avr - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Break.
Tire-au-flanc

Messages : 45
Date d'inscription : 26/03/2012

Feuille de personnage
Eelut : Un corbeau du nom de Mad.
Âge du personnage : 25 ans.
Section:

MessageSujet: Re: Course-poursuite mouvementée. [Pv: Lana et Guilia.].   Sam 31 Mar - 9:05

Elle était toute petite, une petite blondinette. Une primaire je suppose. Je lui fis signe de rentrer mais celle-ci avait l'air un peu rétissante. Les jeunes de nos jours... Bon après, j'ai quand même de quoi faire peur qelques fois et à mon avis, j'avais du faire mon petit effet pour qu'elle n'ose pas entrer. Je lui fis mon plus beau sourire, peut-être qu'elle entrera. Non ? Toujours pas ? Tant pis. L'infirmière devait vraiment être occupé pour que cette petite ose venir me voir.

-J'ai mal au ventre... J'ai vomi.
Vomit, hein ? Elle était vraiment malade à priori. J'avais presque pitié d'elle... Pas le temps de se faire attendrir. J'étais tyrrannique, pas sympathique (sauf quelques fois.). J'allais l'inviter à entrer pour l'examiner quand sans même se retourner ni prévenir me vomit dessus...
-C'est...!
Ca fait plaisir dès le matin pour commençait la journée, maintenant, j'étais de mauvaise humeur et ça se voyait à mon expression, je n'avais aucunement envie de lui cacher mon sentiment, elle allait avoir peur, très peur. ...La texture et l'odeur répugnante de... Argh ! Je deteste ça. Une véritable vision d'horreur. Je crois qu'elle vient de réussir à m'énerver... Mais ce n'est pas grave, la vengeance est un plat qui se mange froid. J'allais me régaler...

-Oh, pauvre petite, ce n'est pas grave, ne t'inquiète pas. Je sais quoi faire pour te soigner, viens voir Docteur Break.
J'avais lançé mes derniers mots avec une telle sadicité qu'à mon avis, elle avait compris que j'étais énervé et que j'allais lui faire payer.

_________________


Merci Léandre ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Guilia Nevarra


Messages : 25
Date d'inscription : 06/03/2012

Feuille de personnage
Eelut :
Âge du personnage :
Section:

MessageSujet: Re: Course-poursuite mouvementée. [Pv: Lana et Guilia.].   Dim 1 Avr - 3:36

Ce matin,je m'étais réveillée avec un atroce mal de tête à l'arrière de mon crâne. Tellement puissant que j'avais cru que je n'arriverai jamais à me lever dans mon Lit.
Katt', roulée en boule sur mon ventre était dans le même étant qua moi. On aurait dit une serpillère. Elle dormait profondément et je compris qu'elle était malade, et moi aussi. Je suis naturellement migraineuse, ça m'arrive, comme ça d'un coup, j'ai l'impression qu'un immense morceaux de métal a pris place dans ma tête, et je ne peut quasiment plus la bouger, comme si ce métal était tellement lourd qu'il m'attirait vers le sol. Je soupirai un bon moment, comme si je voulais rejeter tout l'air se trouvant dans mes poumons, et je tattonais à l'aveuglette sur ma table de nuit trouvant enfin le verre d'eau fraiche que je posais a coté de mon lit pour être fraiche et dispos le lendemain. J'essayais de l'attraper mais mes gestes étaient trop patauds et lents et le verre se renversa,l'au s'écrasant de façon rafraichissante sur mon visage. Temps pis, ça faisait du bien quand même.
Maintenant ,Katt' n'était plus la seule a ressembler à une serpillère. Je soupirais et regardai la petite boule de poile qui tressaillait au rythme de ses rêves.
Bon,pas le moment de faire des histoire.
Je la pris entre mes deux mais et la fit tomber de mon lit.
Aucune réaction,respiration rauque et babines qui frémissent. Je finis par m'asseoir dans mon lit , la prenant dans mes bras.
-Alors, cochon-dinde (non, c'est bien une cochon-dinde et pas d'inde xD)
ça vas pas?
La dernière solution était celle de la douche, de toute façon,avec tout ce qu'on avais transpiré, on en avais bien besoins!
Je me levais en sous vêtements et partit vers la salle de bains, mon chat dans mes bras.
Une fois arrivé a la douche je me déshabillai, déposai kat parterre ,et activai l'eau froide. Eh oui,j'ai été élevée a la dure, bon,ok, mon père et ma mère ne m'auraient jamais fichue sous une douche froide,je m'imposais ça toute seule. Malgré tout,je ne pus réprimer un cri,quand vous êtes brulant de fièvre et que vous vous mettez sous l'eau glacée....
Bref, Katt', qui déteste l'eau à enfin réagi, elle s'est mise a sautes partout et a griffer tout ce qui était présent, dans l'espoir de trouver une sortie.
Elle a griffé les murs, la porte de douche, moi,mais la seule personne qui a saigné, c'est moi.
Je l'ai attrapée et lui ai immobilisée les pattes pendant qu'elle se calmait puis lui ai passé du shampoing sur le corps. Vous me direz, un chat, ça se lave pas. Mais moi j'ai pas un chat,j'ai un Eeluts qui se transforme en dragon.
Et une bestiole comme ça, quand on la lave pas, a un moment ou un autre, elle commence à sérieusement puer.
Je me lavais a mon tour alors que Katt se secouait sans arrêt pour chasser l'eau de ses poils, puis je coupais l'eau et sortis de la douche, attrapant au dernier moment la chatte serpillère qui voulait s'enfuir. Je nous enroulai dans un essuie bain géant. Malheureusement,on se sentait toujours aussi mal, mais au moin,on était fraiches et on sentait plus la transpiration.
Je posais Kat sur la partie du lit sèche et je m'habillai illico presto avec un ensemble rouge bordeaux m'allant a merveille. Je pris un grand sac a main assorti, fichai Katt dedans, et je partis directement direction l'infirmerie, histoire qu'un des sadiques qui travaille la bas me refile un médoc magique qui ferait partir ma fièvre.
Je pris des raccourcis et des couloirs peu fréquentés, pour la seule et bonne raison que j'ai horreur qu'on me sache vulnérable. Enfin, j'arrivai face à l'infirmerie ,j'entrai sans toquer bien sur, pas le temps. J'aurais du,parce que l'odeur âcre du vomi me prit la gorge et me donna le tournis . J'ouvris les yeux que j'avais fermés en sentant l'odeur désagréable et découvrit juste devant moi,une môme blonde, qui puait le vomit, et face a elle, un type qui me disait quelque chose, et qui lui, était couvert de vomi.
Bon apparemment , si je venais ici pour me soigner, c'était raté, ils avaient tous l'air plus malades que moi.
-Euh,j'ai mal à la tête, dis-je rapidement, Filez moi un truc que je puisse sortir d'ici en vitesse.




_________________



Le meilleur moyen de passer inaperçu...est de se faire remarquer!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Break.
Tire-au-flanc

Messages : 45
Date d'inscription : 26/03/2012

Feuille de personnage
Eelut : Un corbeau du nom de Mad.
Âge du personnage : 25 ans.
Section:

MessageSujet: Re: Course-poursuite mouvementée. [Pv: Lana et Guilia.].   Dim 1 Avr - 5:04

Bon, c'était quoi ça ?! Elle ne me fuyait pas ? Peut-être était-elle pétrifié par la peur ou que tout simplement elle avait beaucoup trop mal pour partir. Dommage, ça m'aurait amusé qu'elle parte en courant... Mais, non... Maintenant, j'étais déçu.

Courage, Break ! Oui, je peux toujours réessayer, il 'ny a rien de plus simple que de faire ça. J'avais trouvé ! Si... Non, trop terrible. Ou... Ohohoh. Ca ça pouvait être amusant, hehe. J'allais faire ça.

Une voix me tira soudain de mes délires de tortures complètement loufoques.

-Euh,j'ai mal à la tête, dit-elle rapidement, Filez moi un truc que je puisse sortir d'ici en vitesse.
Mon regard se tourna alors vers cette personne. C'était une grand brune avec un air arrogant (elle n'avait même pas toqué à la porte, quelle impolitesse, oui je sais, je vous saoule avec mon sens de la politesse mais je l'ai déjà dit, on doit me respecter.). Elle n'allait pas m'embêter longtemps, je n'aime pas le genre de personne comme cette fille, arrogante, avec un air de supériorité. Ces personnes m'insuportent. Mais d'un côté, ce sont mes cobayes ou mes torturés préfèrés. C'est la stricte vérité, quand je suis devant eux avec certains "objets de tortures" (comme ils les appellent.), ils font moins les malins. C'est drôle vu de cet angle là, non ?
En plus, j'étais déjà énervée avec la petite blonde alors avec celle là en plus... Mais que faisait cette infirmière bon sang de bon soir !

-Minute.
Je n'avais vraiment pas le temps de jouer, je pris alors sans même regarder une des boîte sur un meuble juste à côté de moi puis la tendit à l'autre fille qui venait d'entrer.

-Un comprimé trois fois par jours et si ça ne va pas mieux, revenez me voir.
Personnellement, j'espère que ça irait mieux car comme je l'ai dit précédament, je deteste les gens comme elle...
C'est en voyant qu'elle ne partait pas que je m'aperçus que je lui avais donné une boîte de bonbons et non de médicaments. Oups.

_________________


Merci Léandre ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Lana
Innocence
Innocence

Messages : 364
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 19
Localisation : Campus Primaire !

Feuille de personnage
Eelut : Champignon, l'orang-outan \o/
Âge du personnage : 9 ans !
Section: Psychique

MessageSujet: Re: Course-poursuite mouvementée. [Pv: Lana et Guilia.].   Sam 14 Avr - 9:53

Spoiler:
 

Lana ouvrit la bouche, mais aucun son n'en sortit. Tétanisée, elle resta ainsi immobile quelques secondes, avant de s'écarter pour laisser entrer une autre personne. Son cœur battait la chamade. Elle était en danger, elle le savait. Dès qu'elle vit que "docteur Break" s'occupait de l'autre patiente, elle prit les jambes à son cou.

Elle courut, courut, courut, dépassant des élèves étonnés et des bâtiments ternes, des adultes indifférents et des pelouses jaunies. Elle courut le plus vite qu'elle le peut. Elle aurait eu la Mort à ses trousses, ça aurait été la même course endiablée. Elle galopait maintenant, la respiration saccadée, le cœur battant si fort qu'elle avait l'impression que même le docteur Break, pourtant loin maintenant, pouvait l'entendre. Elle sentit le froid commencer à mordre son visage, mais en même temps, elle avait chaud, si chaud... Son corps avait envie de s'arrêter, de reprendre son souffle, mais son instinct lui disait de continuer, de filer le plus loin qu'elle le pouvait, de fuir cet épouvantable monstre qui se faisait passer pour un docteur. Il ne fallait surtout pas qu'il la retrouve, surtout pas. C'était lui, lui qui terrifiait les parents, dont sa mère avait si peur qu'il la trouve, qui pouvait lui faire tant de mal ! Elle se sentit ralentir. Elle n'en pouvait plus. Mais elle savait que si elle s'arrêtait, elle ne pourrait pas repartir. Ce serait trop dur. Elle lutta, se forçant à courir, se devinant des joues rouges et les tempes en sueur. Elle s'obligeait à respirer régulièrement, comme on le lui apprenait en sport. Tu... dois... continuer, dit la voix dans sa tête. La voix devint double. S'engagea un combat mental entre les deux petites voix dans sa tête. Bats-toi ! Continue ! - Tu es trop fatiguée ! - Il va te retrouver ! - Il est loin, il s'occupe de la grande fille ! - Continue ! - Arrête-toi ! Seulement, elle ignorait qui était l'ange et qui était le démon.

Elle ralentissait. Ralentissait. Ralentissait... Elle n'y arrivait plus. Ses petites voix n'y étaient pour rien. Progressivement, elle cessa de courir, puis s'arrêta net. Elle s'écroula sur la pelouse, à bout de souffle. Tu... as... réussi. Tu... l'as... semé. La voix était redevenue unique.

Au bout d'un moment, elle releva la tête, s'asseyant dans l'herbe. Il y avait bien une pelouse. Elle bordait un autre bâtiment terne. Soudain, Lana le reconnut. C'était l'infirmerie ! Elle n'avait fait que longer et contourner le bâtiment ! La déception s'empara d'elle. Elle avait oublié à quel point le Centre était gigantesque. Oublié qu'elle n'était qu'une petite fille, avec de petites jambes, de petits bras et de petits muscles. Qu'elle n'égalerait jamais un grand homme fort comme ce monstre affreux qu'elle avait fui. Les larmes lui vinrent aux yeux. Elle était nulle. Elle n'y était pas arrivé. Le monstre la rattraperait quand il en aura fini avec la grande fille brune, ce n'était qu'une question de temps. Il la retrouverait... et lui ferait toutes ces choses horribles qui lui avait valu une réputation pareille. Il ne la tuerait pas, non. Il ferait bien pire. Bien pire... Des choses dégoûtantes. Elle n'était plus un bébé, elle avait entendu les grands en parler. C'était horrible. Horrible... Elle était finie. Au revoir, Lana. Sache que personne ne t'a aimée dans ce monde affreux. Personne...

Pour ajouter à ses malheurs, elle sentit le malaise dans son ventre remonter dans sa gorge. Elle eut un haut-le-cœur, se pencha sur l'herbe jaunie et vomit. C'était dégoûtant. Mais moins que les atrocités du faux docteur et vrai monstre. En plus, elle n'avait rien pour se rincer la bouche. Et où était Champignon, son cher Eelut ? Il avait disparu. Il ne l'avait pas suivie quand elle avait pris la fuite. Peut-être le monstre le retenait-il en otage ? Oh, mon dieu ! Voilà pourquoi il ne venait pas la poursuivre ! Il s'était trouvé une victime en ce pauvre orang-outan...

Elle voulait mourir. Réellement. Elle ne s'était jamais sentie aussi mal de toute sa vie.

Que faire ? Retourner au bureau du monstre, dans l'espoir de libérer Champignon ? Aller prévenir un surveillant de toutes ces atrocités ? Quoi qu'il en soit, elle ne pouvait pas rester là, à compter les brins d'herbes pourris. Mais le hasard en décida autrement. Elle vit des silhouettes arriver, au loin. Elle entendit leur pas. Elle avait l'impression qu'ils couraient... Elle n'avait pas le choix. Elle devait repartir. Elle se releva avec peine. Elle était faible. Elle longerait de nouveau les bâtiments, mais avec un autre passage qu'elle connaissait. Il n'était pas forcément plus rapide, ni plus long, mais Lana sentait ses forces l'abandonner au fur et à mesure qu'elle marchait. Elle ne parvenait pas à courir. Mais elle devait se forcer. Oui, elle devait... pour Champignon ! Elle accéléra la cadence, encouragée par l'image de l'orang-outan flottant dans sa tête. Go, Lana, go ! Bizarrement, après avoir vomi une troisième fois, elle se rendait compte qu'elle allait mieux. Peut-être avait-elle besoin de vider son estomac pour guérir ? Elle accéléra encore, trottant maintenant, puis courant. Elle gagnait du terrain... Elle se mit à aller plus vite, toujours plus vite ! Go, Lana, go ! Le mal de ventre était toujours présent, mais moins puissant. La peur avait disparue.

Ou du moins, le croyait-elle. Car arrivée aux environs de la porte du fameux bureau, la motivation tomba rapidement. Elle avait de nouveau peur. Non, elle était terrifiée. Elle ne pouvait pas entrer... Si. Chancelante, elle s'approcha de la poignée, et ouvrit sans toquer.

Elle tomba sur le monstre-docteur et la grande fille brune qu'elle avait aperçu tout-à-l'heure. le monstre avait dû faire semblant d'examiner la fille, lui prescrire des médicaments et cela avait duré assez longtemps pour que se déroule son aller-retour. Mais il n'y avait pas de trace de Champignon. Peut-être était-il caché dans un coin ? Lana s'avança, tremblante. Elle ne disait rien, muette de terreur. Qu'aurait-elle pu dire ? Elle était arrivée devant la fille.

Et elle sentit le mal de ventre remonter. Encore. Nouveau haut-le-cœur. Elle vomit sur la grande brune, les mains sur les genoux, tout son petit corps tremblant. Il n'y avait plus rien dans son estomac.

Elle s'enfuit aussitôt. Encore.

_________________

Tralala ♪ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Course-poursuite mouvementée. [Pv: Lana et Guilia.].   

Revenir en haut Aller en bas
 

Course-poursuite mouvementée. [Pv: Lana et Guilia.].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Poursuite d'un voleur
» lana
» Arrivée mouvementée et compagnie inattendue
» Retrouvailles légèrement mouvementé...
» Course-poursuite entre magiciens [PV:Eva,Nagi,Daisuke]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•Intensive•Training• :: •Centre :: Infirmerie-